Livre

Préface

La première partie de cette histoire, est racontée au « je ». C’est moi, la maman d’Adam qui partage mes sentiments. Mais sachez qu’Alex, mon amoureux et papa d’Adam pourrait vous raconter la même histoire avec les mêmes émotions, de façon tout aussi touchante, mais d’un point de vue différent.

Oui il a bénéfié d’un plus grand niveau de confort que moi en allant dormir presque tous les soirs à la maison et en prenant sa douche tous les jours. Mais il a été très présent et il a vécu toutes les mêmes émotions que moi et je dirais même une de plus : la solitude. Les soirées qui étaient souvent les plus difficiles pour moi ont été celles ou je m’accordais une nuit de repos à la maison. La solitude me forçait à vivre à fond mes émotions. Tout le long du trajet de retour entre l’hôpital et la maison, je n’avais qu’une seule envie : arriver chez moi le plus vite possible pour aller pleurer et crier dans mon oreiller. Pour sortir toute la peine que je ne m’étais pas permis de vivre durant la semaine.

Malgré tout Alex arrivait chaque jour avec un beau sourire et un bon smoothie. Il me permettait de me reposer si j’avais eu une nuit difficile. Il était toujours là pour moi.  Il était là pour moi quand je le textais à trois heures du matin parce que ça n’allait pas bien que j’avais besoin de quelqu’un pour parler et pour m’épauler…alors que lui en revanche n’avait personne sur qui compter… Il était là pour moi avec sa grande patience dans des moments ou la mienne faisait défaut (plus le temps passait, plus ça arrivait souvent!). Plusieurs pourraient penser qu’il avait la position la plus facile…je dirais que ces gens ont tort. Car tout ce temps, moi j’avais Adam à mes côtés. Adam qui m’aidait à réaliser pourquoi j’ai fait tous ces sacrifices. Adam que j’aime de tout mon cœur. Moi j’étais tout le temps avec lui, alors je pouvais simplement le regarder pour constater à quel point ça vaut la peine de se battre pour cet enfant merveilleux. Je dirais donc que j’ai eu malgré tout la position la plus facile…

Ce blogue ce veut un genre de « journal intime ». Je n’ai pas la prétention d’être écrivaine, écrire m’a simplement aidé à passer au travers les épreuves et à libérer mon esprit.

Bonne lecture! 🙂

Survivre le Syndrome du Cimeterre