Son premier sourire sur caméra! Un si beau sourire et une si mauvaise nouvelle qui suivra quelques heures plus tard: arrêt respiratoire, ambulance et hospitalisation

Le pire est encore à venir

Adam le "though guy" dans les bras de papa
Adam le « though guy » dans les bras de papa

Malgré les nombreux rendez-vous de suivis prévus à l’hôpital nous sommes heureux de notre retour à la maison. L’opération d’Adam est alors prévue dans longtemps (vers l’âge de 9 à 12 mois), donc malgré ce stress qui plane, nous nous disons que nous avons devant nous plusieurs mois de bonheur avec notre amour.

Le vendredi 6 décembre Alex retourne au travail car il a terminé son congé de paternité.  Il reçoit un bel accueil à son bueau et il peut profiter des festivités du party de  Noel.  De mon côté, je passe une belle journée à faire des courses avec Adam. Je suis fière de sortir en poussette avec lui et je veux que tout le monde puisse voir à quel point mon bébé est mignon!

Vers 23h30, après son boire, je me prépare pour aller chercher Alex à son party. J’habille Adam et je le dépose dans son siège d’auto dans l’entrée. Il chigne un peu mais je le laisse faire car il a l’habitude de s’endormir rapidement dans son siège. Je suis dans la salle de bain et j’entends son pleur se transformer. Les sons qui sortent de sa bouche m’apparaissent soudainement bizarres, j’ai un mauvais pressentiment et j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche. Je vais voir si tout est beau et je trouve Adam bleu et inconscient dans son siège. Je le prends dans mes bras et il ne réagit pas: il est mou comme une poupée de chiffon. Je cris aussi fort que mes cordes vocales me le permettent : « NON »!!!!! C’est impossible que mon bébé soit mort! Je me dirige à la cuisine avec lui pour téléphoner. Je le dépose sur le comptoir et je compose le 911. Je dis que mon bebe ne respire plus et je donne mon adresse. On me dit de débarrer ma porte car les secours arrivent. Durant ma conversation avec la dame, Adam reprend conscience mais il émet de faibles sons et il est très pâle. Elle me pose plusieurs questions, mais je respire tellement fort dans le combiné que je n’entends pas bien. Je crois qu’elle me demande mon numéro de téléphone et je réponds n’importe quel chiffre au hasard car je suis incapable de me souvenir de mon numéro de téléphone! Dès que je raccroche j’appelle Alex en panique et je lui dit : « Adam ne respirait plus on part en ambulance »! Alex capote lui aussi et pendant ce temps la police essaie de forcer la porte pour entrer. Je leur crie: « attendez »! Et je vais leur ouvrir. Pendant qu’une policière berce Adam, je prends quelques minutes pour faire un bagage et pour finir de m’habiller et je monte dans l’ambulance. Adam va mieux et fait même de belles façons à l’ambulancier! Nous arrivons à l’hôpital et en descendant de l’ambulance je vois mon homme en pleurs. J’essaie de le rassurer en lui disant qu’Adam va mieux.

Son premier sourire sur caméra! Un si beau sourire et une si mauvaise nouvelle qui suivra quelques heures plus tard: arrêt respiratoire, ambulance et hospitalisation
Son premier sourire sur caméra! Un si beau sourire et une si mauvaise nouvelle qui suivra quelques heures plus tard: arrêt respiratoire, ambulance et hospitalisation

Dans la salle trauma, plusieurs tests sont effectués: succion dans son nez et dans l’urètre et prises de sang pour savoir s’il a un virus. Adam hurle de douleur, mais on dirait que je suis presque insensible tellement tout me semble irréel.  On me demande plusieurs fois de répéter ce qui est arrivé, mais je finis par oublier certains détails car je suis trop en état de choc. Nous sommes admis au 6è étage car Adam a un rhino virus et étant donne sa sante très fragile, cela peu être très dangeureux pour lui : un simple rhume peut rapidement devenir une pneumonie avec ses poumons fragiles. Je deviens si fatiguée soudainement, l’adrénaline qui me gardait si éveillé est tombée d’un coup. Mais l’image de mon bébé mort me hante sans cesse…dès que je ferme les yeux, je revois son visage bleu et inanimé, je me revois en train de prendre son corps mou comme une poupée. Je le regarde dormir dans son lit d’hôpital et j’ai l’impression qu’à tout moment, je vais le retrouver bleu, meme s’il est branché sur des moniteurs.

La nuit est difficile car Adam pleure beaucoup. J’ai besoin de repos alors Alex prend la relève et donne le biberon. Nous essayons du mieux que nous pouvons de domir un peu en se partageant le lit de la chambre. Nous allons encore une fois vivre à l’hôpital…

Adam qui regarde son nouvel ami
Adam qui regarde son nouvel ami

Laisser un commentaire